Page:Chartier - La Belle Dame sans merci, 1901, éd. Charpennes.djvu/97

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Puisque nature s’entremit
D’entailler si digne figure.
Il est à croire qu’elle y mit
De ses biens à comble mesure.
Dangier y est sous couverture,
Mais nature la tres benigne,
Pour adoucir celle poincture,
Y mit pitié par médecine.
 
Pour garder honneur et chierté
Raison y mit honte et dangier,
Et voulut desdain et fierté
Du tout des Dames estrangier.
Mais pitié y peut chalengier
Tout son droit, car quand el’ voudroit,
Elle feroit bonté changier.
Puisque nully mieux n’en vaudroit

Tu veux, par ton outrecuidance,
Et les faux vers que tu as faits
Tollir aux Dames leur puissance.
Toutes vertus et tous biens-faits :
Quant ainsi leur pitié deffaits,
Par qui maint loyal cœur s’amende,
Si vueil chastier tes meffaits.
Ou que tu m’en gaiges l'amende. »