Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Catino dans l’autre. Ce n’eſt pas le vingtième point eſſentiel que j’ai trouvé mis d’une manière totalement diverſe ſelon les différentes Cartes. On reconnoit à ces traits ſur-tout des auteurs qui ne ſe bornent pas ſeulement à recueillir, mais qui ne ſe donnent pas la peine de revoir ſouvent ce qu’ils recueillent .

Pour juger au reſte de l’opinion que cette méthode produiſit il ſuffit d’obſerver qu’elle n’eut pour cauſe que l’idée du Vulgaire actuel, qui n’appelle Sabine que ce qui ſe trouve ſous la Montagne de Poggio Cattino d’après laquelle on a cru que c’eſt là que dut ſe trouver une C. que ſon Poſſeſſeur qualifia ſi ſouvent de Sabine. On y a cherché à ne pas s’y borner à ce caractère en faiſant du Galantino la Rivière formée par la Fontaine de Blanduſie ; mais outre que ce Galantino n’eſt qu’un Torrent qui n’a d’une Rivière que le large lit Cailloux qu’il ſe forme lorſqu’il ſe trouve des Eaux, on ne le voit que très-loin du lieu où l’on place ſa ſource. On lui laiſſe dans la Carte ſon antique nom d’Avens ſans réfléchir que s’il avoit été la Rivière formée par la Fontaine d’Horace il auroit été apelé Digence.