Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/334

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le nom & ſurnom de cette Divinité doivent également en faire reconnoitre le Temple à la Citadelle, d’après les raiſons qui ont été dites ailleurs, & d’après le nom de S. Pierre de l’Égliſe & du Bourg qui lui ont ſuccedé. J’ai obſervé en beaucoup d’autres lieux antiques notamment à Ferentum, & à Signia qu’on voïoit également S. Pierre dans le lieu où avoit été l’antique Fortereſſe, ce qui montre que les premiers Chrétiens chercherent à mettre par tout le Prince des Apotres du Dieu véritable à la place du prétendu Père des Dieux. La belle ruine appellée le Spedelato hors la Porte appellée du Soleil pourroit être jugée par ce nom même avoir été d’un Temple du plus brillant des Dieux. On pourroit l’attribuer encore ou à Vénus ou à Mars dont les Inſcriptions de Paleſtrine parlent par la raiſon de la Poſition hors la Ville, que Vitruve nous

    Texte que nous venons de voir indique beaucoup plus probablement la plaine ſurtout de !a part de Velletri, qui eſt en effet remplie de Collines couvertes de ruines. Le lieu appellé le Quadrelle s’annonce être la ſituation d’une Ville, non ſeulement par ſes veſtiges parmi leſquels j’ai dit qu’on trouva l’inſcription de Paleſtrine qui parle d’un Amphitéatre, mais encore par pluſieurs voies antiques qui y aboutiſſoient.