Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/400

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


res avoient-ils beau être favorables aux ennemis de Rome ; c’étoit toujours à l’avantage de Rome qu’elles devoient finir. Celle-ci changea tout à coup ſon plan d’opérations contre Tibur. Ce ne fut point vers les murs de Tibur même qu’on vit marcher ſes forces, mais par ſes Campagnes & vers les Villes qui dépendoient de lui. On vit tomber ſucceſſivement ſous les Armes Romaines Empulum & Saſſula les principales de ces dernières ; & il fallut ſe déterminer abſolument à lui demander la paix pour empêcher un pareil ſort de toutes les autres [1]. C’étoit dans les Allarmes,

    triumpho dignam viſam Romanis…majorem ipſos trepidationem ante mœnia ſua viſuros. Itaque inſequenti anno primo ſilentio noctis ab Tibure agmine infeſto profecti ad Urbem Romam venerunt. Terrorem ſubita res & nocturnus pavor præbuit. Tit. liv. ibid. num. 12.

  1. Empulum eo anno ex Tiburtibus caprum ibid. n. 18. Cum Tiburtibus ad deditionem pugnatum Saſſula ex his Urbs capta, cæteraque oppida eandem fortunam habuiſſent ni univerſa Gens poſitis armis in fidem Conſulis veniſſet. Id. ibid. Empulum nommé ici ſubſista juſque dans les derniers tems ſous le nom d’Ampiglione, ſur le chemin par la Montagne de Tivoli à Soubiac aſſes prés de Caſtel-Madama qui s’eſt bati de ſes débris. Il fut communiqué à Kirker uu MS. curieux à ce ſujèt donc il parle lib. IV. P.T. c.2. On ne peut dire de Saſſula & des autres Villes qui compoſoieut l’État Tiburtin ſi non qu’elle dévoi-