Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/87

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


de ſon ſein c’eſt-à-dire par Rome, dit auſſi Denis d’Halicarnaſſe, eſt reſtée juſqu’à ce jour dans l’etat où elle fut reduite [1]. Il eſt en effet remarquable qu’Albano ne ſe trouve pas même dans la Campagne de l’ancienne Albe, ſa ſituation aux portes d’Aricie devant faire juger que c’eſt plutôt aux dehors de cette derniére Ville qu’il appartint, ce qui fait que l’Itinéraire Jeroſolimitain emploie Aricie & Albano comme deux lieux qui n’en faiſoient qu’un. Le nom d’Albanum relatif à Albe n’à rien de contraire à ce dernier point, par la raison que j’ai dit au ſujet de l’ancien vin d’Albe que la Ville d’Albe aïant été maîtreſſe de tout le Païs elle continua, même lorſqu’elle ne fut plus, à donner la dénomination générale à tout ce qui s’y trouva renfermé. Le trait touchant Albano rétabli il ne m’a reſté qu’à voir ce qui en étoit du texte de Tite-Live qui nomme Albe entre les Colonies. Un paſſage de Paterculus qui parle de la Colonie conduite à Albe en même tems que celles conduites

  1. Απὸ τοῦ ἐχάτης αποιϰισεως ϰαθαιρηθεῖσα, ἒρημος εἰς τονδε χρονον διαμενει.. Dion. Halic. lib. III. p. 172.