Page:Christie - Étienne Dolet, trad. Stryienski, 1886.djvu/363

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
337
CHAP. XVI. — LE GENETHLIACUM ET L’AVANT-NAISSANCE


    reuse au point de vue poétique, est la traduction du passage de l'Avant-Naissance qui commence par ce vers :

    «Et d’avantage il te fault regarder»

    L’addition suivante a trait au choix d’une femme, et vient après le vers

    «Felices liceat vitam sine lite moleta»

    C’est la reproduction latine de deux passages de l’Avant-Naissance, l’un de huit vers, commençant par

    «Saiche mon filz que la beauté de celle...»

    et l’autre de cinq lignes, commençant par

    «Ce bien et heur, tous gracieux esbatz...»

    Voici cette addition :

    «Forma perit : dos tandem etiam consumitur ingens
    At remanent mores uxoris et ingenium trux.
    Non te connubium assidua anxietate fatiget
    Quod bene contractum lætos subolescit in usus
    Et velut alta quies petitur non causa doloris
    In quod sancitum est dabitur si forte jugalis
    Duxeris uxorem dignam placidoque hymenœo.»

    La plus longue et de beaucoup la plus intéressante des additions vient après le passage dans lequel l’auteur, avec un bon sens rare à cette époque où la carrière des armes primait toutes les autres, avait engagé son fils à ne pas choisir cette profession. Mais en écrivant son Avant-Naissance, il se souvint qu’en cas d’invasion il était du devoir de tout citoyen d’aider à la défense de son pays, et il fit suivre ses conseils d’un long passage plein de vigueur dont voici les premiers vers :

    «Mais je veulx bien que le cas advenant,
    Qu’en ton pays il y eust guerre ouverte,
    Tu craignes moins de la vie la perte.
    Que par cruelz et felons ennemys,
    En servitude a jamais tu soys myz.»

    En préparant sa nouvelle édition, il traduit la même idée en latin. L'addition doit venir après ce vers du Genethliacum :

    «Et dederit signum sociis, ut pressius instent.»

    Il change ce vers et ajoute ce nouveau passage :

    «Prætulerit notam sociis ut præscius instent
    Sed tamen in patrias sedes si barbara signa
    Irrumpant animam pro libertate paratus
    Fundere certa audax ; hoste succumbere pejus
    Morte puta : quid enim dictu crudelius, hostem
    Quam spectare serum patrios popularier agros.
    Et (velut indomitam rabie exagitante Leonem)
    In laribus sævire suis, incendere tecta»