Page:Chronique de Guillaume de Nangis.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
[1121]

Henri, roi d’Angleterre, épousa, à cause de sa beauté, Adèle, fille du duc de Lorraine, car elle était très-belle. Foulques, comte d’Anjou, et sa femme Eremburge, fondèrent, dans le diocèse d’Angers, l’abbaye de l’Oratoire.


[1122]

Dans ce temps, l’église d’Autun était gouvernée par le seigneur Hugues, pieux abbé de Saint-Germain d’Autun, neveu de saint Hugues de Cluny, et homme remarquable et à jamais vénérable par ses vertus. Suger, moine de Saint-Denis en France, renommé dans la science des écritures, élevé seulement au rang de diacre à son retour de Rome, où il avait été envoyé par Louis, roi de France, fut élu abbé après la mort de son abbé Adam. Dès qu’il fut revenu, il fut d’abord ordonné prêtre, et ensuite, en présence du roi, consacré abbé dans son église de Saint-Denis par l’archevêque de Bourges.


[1123]

Le pape Calixte célébra à Rome un concile composé de plus de trois cents évêques, dans lequel la paix fut rétablie entre la royauté et le sacerdoce, sur la querelle des investitures épiscopales. On y cassa le privilège que l’empereur Henri avait extorqué du pape Pascal, au sujet des investitures, et on le réduisit à rien par un perpétuel anathème. Suger, abbé de Saint-Denis en France, réforma, par sa sagesse, et à cause de la négligence des abbés ses prédécesseurs et de quelques moines de ce monastère, les règles de l’institution, qui étaient tellement mises en oubli, qu’à peine les moines conservaient-ils l’apparence de la vie religieuse. Daimbert, archevêque de Sens, étant mort, Henri surnommé le Sanglier, lui succéda. Le feu de la guerre s’alluma entre le