Page:Claudel - Le Pain dur, 1918.djvu/80

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Turelure

Ôtez l’un d’eux et faites une place pour mon cœur.

— Eh bien, père Ali, je crois qu’il est temps que nous en finissions et que nous réglions toutes ces affaires ensemble.


Louis

Mon père, vous savez que j’ai besoin de vous parler.


Turelure

Est-ce tellement pressé ?


Louis

Oui, c’est tellement pressé.


Turelure

Eh bien, je suis à toi dès que j’aurai fini.

(Sortent TURELURE, ALI et SICHEL.)



Scène II


Louis, à Lumîr.

Bonjour, Mademoiselle.


Lumîr

À vos ordres, mon capitaine.


Louis

Voulez-vous avoir la bonté de m’expliquer ce qui se passe en ces lieux ?


Lumîr

C’est Sichel qui vous a dit de venir ?


Louis

Elle-même.