Page:Claudel - Le Pain dur, 1918.djvu/89

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Comme une petite statue de l’Espérance et de la Victoire !

Et tous ces hommes fiers autour de moi, les sabres dégainés, criant hourra !


Louis

Eh bien ! Que serait-il arrivé s’ils avaient réussi ? Un pays comme celui que vous voyez autour de vous,

Des journaux, des ministres, un parlement et toutes ces choses inexprimablement dégoûtantes.

Le jeu des intérêts, l’opinion publique, l’essor des forces économiques. Pots de vin, raffineries, Sociétés par actions.

Des hommes sur vous comme Toussaint Turelure et comme Ali Habenichts.

Croyez-vous que je sois le fils ou le compatriote de ces gens-là ? Il n’y a plus d’autre patrie que soi-même.

La Pologne n’a pas réussi ? Tant mieux ! Il y a bien assez de patries comme cela !


Lumîr

Vous parlez comme Sichel.


Louis

Son père vaut le mien.


Lumîr, suave.

Quand je l’aurai épousé…


Louis

Plaît-il ?