Page:Collins - Le Secret.djvu/48

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


donné le moindre embarras au Conseil privé jugeant en matière de dogme. Jamais non plus il n’avait songé à écrire ni même à lire le moindre pamphlet ; jamais cherché le chemin de cette tribune qui, dans Exeter-Hall, est le point de mire des apôtres modernes. Bref, il était de tous les membres du clergé le moins clérical, et, toutefois, il avait une de ces figures auxquelles le surplis sied à merveille. Deux quintaux de belle et bonne chair bien musclée, solidement établis et sans une seule tare, un seul défaut essentiel, offrent une image de stabilité qui convient, en général, aux colonnes de tout ordre, et qui, dans l’état actuel de l’Église, convient plus particulièrement aux siennes.

Le ministre venait à peine d’entrer dans la salle à manger, que déjà il était assailli, de tous côtés, par un chorus de voix enfantines. Il était un rigoureux observateur de la discipline en ce qui concernait l’heure des repas, toujours ponctuellement servis et ponctuellement dévorés. Or, ce jour-là, par grande exception, sa famille l’attendait depuis un bon quart d’heure.

« Bien fâché, miss Sturch, de vous avoir fait attendre, dit le ministre ; mais, cette fois, j’ai vraiment une bonne excuse.

— Oh ! monsieur, qu’il n’en soit pas question, repartit miss Sturch, frottant l’une contre l’autre ses mains grassouillettes… Comme il fait beau, ce matin !… Nous aurons encore une journée de chaleur… Robert, mon bon ami, votre coude est sur la table… Quelle belle matinée !… Une matinée vraiment magnifique.

— Et l’estomac, toujours endommagé ?… dites, Phippen ! demanda le ministre, déjà occupé à découper le jambon.

M. Phippen secoua douloureusement sa grosse tête, posa son doigt jaune, orné d’une énorme turquoise montée en bague, sur le point de jonction de son gilet d’été, à carreaux verts, jeta au docteur Chennery un regard piteux accompagné d’un léger soupir, ôta son doigt, prit dans une poche de son paletot ouverte sur sa poitrine une petite boîte d’acajou, en tira une charmante petite paire de balances comme celles dont se servent les pharmaciens, son assortiment de menus poids, un morceau de gingembre, et, finalement, une râpe à muscade en argent d’un poli parfait.

« La chère miss Sturch pardonnera certainement à un malade, dit ensuite M. Phippen, commençant à râper languissamment son gingembre dans la tasse de thé la plus voisine.

— Devinez, maintenant, ce qui m’a fait rentrer un quart