Page:Collins - Le Secret.djvu/52

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sonne n’a jamais su m’amuser comme Rosamond, pendant ce dernier rhume qui m’a tenue au lit si longtemps.

— Et les jolis soupers qu’elle nous donnait ! fit observer miss Amélia.

— Je n’ai vu qu’elle qui sût jouer avec les petits garçons… Elle rattrapait la balle au vol avec une seule main, et glissait si bien à califourchon sur les rampes d’escalier, monsieur Phippen ! »

Ainsi parla Master Robert.

« Bonté divine ! repartit Phippen, voilà une étrange femme pour un mari qui n’y voit pas… car vous venez de dire qu’il est aveugle ; n’est-ce pas, docteur, vous l’avez dit ?… Et son nom… comment déjà s’appelle-t-il ?… Vous ne m’en voudrez pas, miss Sturch, de ma mauvaise mémoire ? Quand les mauvaises digestions ont ravagé un pauvre corps, il faut bien que le moral finisse par s’en ressentir… M. Frank… Frank quelque chose, n’est-il pas vrai ?… Et aveugle de naissance ?… Triste, triste état.

— Non, non… Frankland, Léonard Frankland, se hâta d’interrompre le ministre… Et ce n’est pas de naissance qu’il est aveugle, pas le moins du monde. Il n’y a pas beaucoup plus d’un an qu’il y voyait comme vous et moi.

— Alors, c’est un accident, dit M. Phippen… Vous me permettez de prendre le grand fauteuil ?… C’est un grand secours pour moi qu’une position à peu près horizontale, pendant l’heure qui suit le repas… De sorte, donc, qu’il a perdu la vue par suite d’un accident ?… Ah ! quel bon siége, élastique, moelleux, confortable !

— Tout au plus peut-on appeler cela un accident, continua le docteur Chennery. Léonard Frankland fut toujours un enfant difficile à élever… d’une constitution débile, dans les premiers temps de sa vie… Cependant, avec les années, il avait paru prendre le dessus, et grandissait, toujours calme, sérieux, rangé… exactement le contraire de mon fils que voici… du reste fort aimable et, comme on dit, facile à mener. Il avait des dispositions pour la mécanique (je vous dis tout cela pour en venir à l’histoire de sa cécité), et, après avoir quelque temps flotté d’un genre d’occupation à un autre, il s’était mis, en dernier lieu, à l’horlogerie… Singulier passe-temps pour un jeune homme ; mais tout ce qui demandait à être délicatement ouvré, avec une patiente persévérance, était justement le fait de Léonard, son plaisir et son travail favori.