Page:Collins - Le Secret.djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ment inévitable, et que le montant de cette dépense a été fixé de la manière la plus modérée. Je crois pouvoir, sur ces deux points, donner pleine et entière satisfaction à n’importe quelle personne compétente et raisonnable sur laquelle s’arrêtera votre choix.

En attendant l’envoi du devis en question, qui vous arrivera sous peu de jours, je suis, Monsieur,

Votre humble serviteur,
Thomas Horlock.

« C’est la lettre d’un honnête homme, remarqua M. Frankland.

— J’aurais voulu qu’il y joignît le devis, dit Rosamond. Ne pouvait-il pas, l’impatientant personnage, nous dire tout d’un coup, et en bloc, ce que devront coûter les réparations ?

— J’imagine, chère amie, que le chiffre, ainsi donné en bloc, a quelque chose d’effrayant, devant quoi il aura reculé.

— Ennuyeux argent !… on le trouve toujours sur son chemin, mettant à vau-l’eau les plus jolis projets !… Si nous n’en avons pas assez, allons en emprunter à ceux qui en ont… Comptez-vous envoyer quelqu’un à Porthgenna pour visiter la maison, en compagnie de M. Horlock ? En ce cas, je sais bien qui je voudrais vous voir choisir pour cette ambassade.

— Qui donc ?

— Moi, s’il vous plaît… et sous votre escorte, cela va sans le dire. Oh ! ne riez pas, Lenny !… je lui serrerais le bouton, à cet Horlock… je lui contesterais tous ses chiffres, et le réduirais sans merci. J’ai vu autrefois un expert en bâtiments apprécier une maison, et je sais parfaitement comment il faut s’y prendre… On frappe du pied les parquets, on cogne les murailles, on gratte les briques, on regarde par toutes les cheminées et par toutes les fenêtres… De temps en temps vous prenez une note dans un petit agenda… de temps en temps, une mesure avec un mètre… de temps en temps vous vous jetez sur une chaise dans l’attitude de la plus profonde réflexion ; puis vous terminez en disant que la maison est en fort bon état, et qu’elle ne risque rien si le locataire veut bien ne pas lésiner, et faire à temps les réparations nécessaires.

— À merveille, Rosamond ! Voilà encore un talent que je ne vous soupçonnais pas, et je ne crois pas pouvoir vous refuser l’occasion d’en faire preuve… Aussi, pourvu que vous me permettiez de vous adjoindre un homme du métier pour vous