Page:Conan - Si les Canadiennes le voulaient, 1886.djvu/14

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 11 —

vous pouvez m’en croire — exception faite des natures d’élite — il n’y a pas de mots pour dire à quel point le patriotisme est exposé dans notre arène politique. C’est comme une étincelle dans la boue, ou, si vous l’aimez mieux, comme une étincelle sur un pavé glacé, exposé à tous les vents.

Mme Dermant

Monsieur, c’est bien ravaler la vie publique.

Melle du Vair (avec une chaleur soudaine.)

Dans cette boue, ou sur ce pavé glacé, il y a des hommes qui peinent pour le pays.

M. Vagemmes (avec calme.)

Chère naïve !

Melle du Vair

Oui, monsieur, il doit y en avoir là qui aiment la patrie, et il y en a.

M. Vagemmes

C’est dommage qu’il n’y ait pas une chimie des sentiments. J’aimerais à voir ces cœurs embrasés au fond des alambics de M. Laflamme. Comme tous les vrais Canadiens