Page:Conan - Si les Canadiennes le voulaient, 1886.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 30 —

vez-vous que cette multiplication n’a jamais été égalée, sauf par le peuple Juif ?

Mme Dermant

Cela ne prouve pas que nous soyons condamnés à périr. Il me semble que nous avons une mission.

M. Vagemmes

Mais la remplirons-nous ? C’est la question. Pour ne rien dire des autres sujets d’alarmes, l’anglification fait de sérieux ravages parmi les Canadiens et plus encore peut-être parmi les Canadiennes.

Mme Dermant

C’est aussi mon opinion. Voyez-vous : les pauvres cervelles — et il y en a beaucoup — croient que la langue anglaise, que les usages anglais sont de meilleur ton et de meilleur goût.

M. Vagemmes

Beaucoup, je l’espère du moins, ne vont pas jusqu’à ces extrémités de la sottise ; mais la légèreté, trop ordinaire aux femmes, les empêche de comprendre que notre langue et nos