Page:Conan - Silhouettes canadiennes, 1917.djvu/24

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
19
louis hébert

les glaces mirent souvent le petit vaisseau en extrême péril. « Après avoir été, dit Sagard, treize semaines et un jour dans l’appréhension continuelle de la mort, le 14 juin on atteignit enfin Tadoussac, où tous les navires s’arrêtaient alors.

Les marins, comme les passagers, voyaient dans l’arrivée au port un grand miracle. Ils voulurent sans tarder remercier Dieu et, au pied des rochers géants couronnés de sapins, d’un pittoresque encore aujourd’hui si saisissant, les matelots aidés des charpentiers élevèrent une chapelle de verdure. Madame Hébert et ses jeunes filles ornèrent l’autel de fleurs sauvages, et le Père Huet offrit le Saint-Sacrifice en action de grâces. « Pendant que le religieux célébrait les Saints-Mystères, deux hommes chassaient les moustiques avec de longs rameaux. Sans cette précaution, il eut été impossible au Père de s’acquitter de ses fonctions sacrées. » Tout l’équipage assista à la messe avec un profond respect, et le capitaine fit tirer plusieurs salves [1].

Les vaisseaux, même de faible tonnage, ne remontaient pas le fleuve plus haut. Les dangers du chenal et l’insuffisance des observations exigeaient cette prudence, et l’on prit une barque à Tadoussac.

Des bandes d’oiseaux de mer s’abattaient souvent sur les belles eaux vertes du Saint-Laurent, mais pas une voile n’apparaissait. Sur la rive, rien ne décelait encore le passage de l’homme civilisé. Partout, c’était la forêt primitive inviolée.

Champlain aimait la Nouvelle-France d’un amour incurable. Y revenir lui était toujours une grande joie. Bien des fois, il avait décrit à son ami la beauté du site de Québec.

  1. Le Capitaine Morel était un vrai chrétien. Dans un voyage qu’il fit au Levant, il fut pris par les infidèles. Son refus de marcher sur la croix lui valut le martyre : il fut empalé.