Page:Condillac - Traité des sensations, 1754, tome II.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée




Comment l’œil apprend à voir la diſtance, la ſituation, la figure, la grandeur & le mouvement des corps. Etat de la Statue, lorſque la vue lui eſt rendue.

L’étonnement de notre Statue eſt encore la premiere choſe à remarquer, au moment que nous lui rendons la vue. Mais il eſt vraiſemblable que les expériences qu’elle a faites ſur les Senſations de l’odorat, de l’ouie & du toucher, lui feront bientôt ſoupçonner que ce qui lui paroît encore des manieres d’être d’elle-