Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 23, 1845.djvu/173

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pour regarder Marbre. Il était à mon côté, car il me cherchait également. Nous nous éloignâmes de l’homme qui tenait le gouvernail, pour n’être pas entendus.

— À présent, c’est votre tour, Miles, me dit Marbre à l’oreille, en me glissant un pistolet dans la main. Cet aide-master dort tout debout, et nous lui ferons faire ce que nous voudrons. Neb à ses instructions, le cuisinier est prêt à tout. Vous n’avez qu’à dire un mot pour commencer.

— Je ne vois pas la nécessité de verser du sang, répondis-je. Si vous avez l’autre pistolet, ne vous en servez qu’à la dernière extrémité. Nous pouvons en avoir besoin contre le canot.

— Contre le canot ! interrompit Marbre. Et que nous importe le canot à présent ? Non, non, Miles. — Que ce M. Sennit regagne l’Angleterre, sa chère patrie, si bon lui semble. Vous allez voir ce que je vais faire. — Eh ! Diggins ¡ ajouta-t-il, j’aurais besoin d’un palan d’amure ; voulez-vous dire à deux ou trois de vos hommes d’aller le chercher ?

— Entendez-vous, là-bas ? — dit l’aide-master avec une langue épaisse. Descendez vite dans le gaillard d’avant, et apportez le palan à M. Marbre.

Il ne restait à bord que trois Anglais, non compris l’aide-master et le timonier ; de sorte que tous les trois descendirent précipitamment pour exécuter l’ordre qui leur était donné. Marbre ferma tranquillement l’écoutille sur eux, dit au cuisinier de se tenir en vigie sur l’avant, et, se dirigeant vers l’arrière, comme si rien n’était arrivé, il dit avec son calme ordinaire :

— Vous voila redevenu maître de votre bâtiment, capitaine Wallingford.

— Monsieur Diggins, dis-je en m’approchant de l’aide-master, comme ce bâtiment m’appartient, je vais en prendre le commandement, si vous voulez bien. Vous feriez mieux de descendre en bas, et d’y prendre vos aises. Vous y trouverez d’excellente eau-de-vie, et vous pouvez passer une soirée agréable, et vous coucher ensuite quand vous le voudrez.

Diggins, malgré tous ses défauts, n’était pas dépourvu d’une certaine énergie. Il voulut d’abord faire le mutin, et cria à ses gens de venir à son secours ; mais je mis fin à ces simagrées en le saisissant par le collet et en lui faisant descendre l’échelle de l’arrière un peu