Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 24, 1846.djvu/254

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dit Joyce, nous avons la femme et les enfants du capitaine Willoughby. Toute personne qui serait disposée à vendre chèrement sa vie, ne pourrait considérer un meilleur motif.

— Merci, sergent, dit le capitaine avec émotion. Je compte sur vous comme sur moi-même. Tant que je vous aurai ici avec Joël, Mike, les noirs et les autres braves gens qui me sont restés fidèles, je ne désespérerai pas. Nous pouvons défendre la maison contre une troupe dix fois plus nombreuse que la nôtre. Mais il est temps de voir ce que deviennent les Indiens.

— Je venais parler de Nick au capitaine, dit Joël qui avait écouté l’éloge de sa propre fidélité avec quelques scrupules de conscience. Je ne puis pas dire que j’approuve sa manière d’être entre les deux partis ; ce sauvage m’a toujours paru nourrir une haine mortelle contre le capitaine.

— Cela m’a passé aussi par l’esprit, je l’avoue, Joël ; cependant quand je viens à me rappeler son caractère, il me semble que Nick et moi nous avons toujours été en bons rapports ; et si pendant quelque temps j’ai eu l’occasion de le flageller, j’ai eu aussi celle de lui donner du rhum ou un dollar.

— Dans ce cas, je crois que le capitaine calcule mal, dit Joël avec une connaissance de la nature humaine qui lui aurait profité s’il s’en était servi lui-même. Aucun homme n’est reconnaissant pour du rhum quand son désir est satisfait, puisqu’il sait qu’il s’est mis un ennemi dans l’estomac. Quant à l’argent c’était comme si c’eut été de la liqueur, car il s’en servait pour en acheter aussitôt qu’il pouvait aller vers le moulin. D’ailleurs je suppose que le capitaine sait qu’on se souvient encore d’une injure longtemps après qu’une faveur est oubliée.

— C’est peut-être vrai, Strides, et certainement je surveillerai l’Indien. Pouvez-vous me citer quelque fait particulier qui justifie vos soupçons ?

— Le capitaine pense-t-il que Nick n’est pour rien dans les désertions ? Comment ces hommes auraient-ils pu déserter sans être secondés par quelqu’un qui restait pour guider et dissimuler leurs mouvements ?

C’était assez vrai, certainement, mais Joël faisait allusion à ses propres machinations. Le capitaine fut frappé par la suggestion, et il se détermina immédiatement à tenir Nick en respect. Cependant il était nécessaire d’agir avec prudence, l’état de la Hutte