Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 27, 1847.djvu/272

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Ma grand’mère contempla en souriant cette excellente personne, lui prit la main, et ajouta d’un ton bienveillant :

— Mary et moi nous resterons ensemble, son père n’est pas en danger. Les anti-rentistes eux-mêmes respecteront un ministre de l’Évangile, et comprendront que c’est son devoir de combattre leurs méchantes intentions. Quant aux autres, au moins quant aux pupilles de ton oncle, il est de notre devoir de les éloigner de tout danger.

Les deux jeunes personnes cependant protestaient avec grâce de leur résolution de ne pas se séparer de leur « grand’maman » ainsi qu’elles appelaient affectueusement la mère de leur tuteur, lorsque mon oncle Ro entra dans la chambre après avoir jeté un dernier coup d’œil à la cuisine.

— Voilà une charmante affaire ! s’écria-t-il : incendie, anti-rentisme, tentative de meurtre, et toutes sortes d’énormités se donnant la main au cœur même de la communauté la plus sage que la terre connaisse ; et pendant ce temps la loi sommeille, comme si ces beaux actes étaient méritoires. Ceci dépasse la répudiation, mon cher Hughes.

— Sans doute, Monsieur, mais on n’en parlera certes pas autant. Lisez les journaux qui vous tomberont dans les mains demain matin, tout frais imprimés dans les nombreux bureaux de New-York. Ils pousseront des cris de fureur si quelque malheureux sénateur propose d’ajouter un caporal de plus à un régiment, et ils vous citeront la baisse d’actions industrielles imaginaires comme le présage de la chute de la nation ; tandis qu’ils dorment sur ce volcan qui bouillonne sous nos pieds, et menace de détruire la nation elle-même, cette digne mère des actions industrielles.

— L’égoïsme immodéré qui domine tout est assurément un fâcheux symptôme, et personne ne peut dire où il conduira. Une chose est certaine ; il amène les hommes à borner tous leurs calculs au moment présent, et pour faire disparaître un obstacle qui gêne des intérêts actuels, ou sacrifie tout ce qui appartient à l’avenir.

— Mais qu’allons-nous faire de Sénèque Newcome et de l’autre incendiaire, son digne complice ?

— J’avais pensé laisser cela à votre discrétion, Monsieur. Ils ont été coupables d’incendie, et doivent, je suppose, subir les mêmes chances que des criminels ordinaires.

— Leurs chances ne seront pas bien terribles, Hughes. Si toi,