Page:Corneille Théâtre Hémon tome1.djvu/439

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ACTE IV, SCÈNE IV 265

Disputent vaillamment et vendent bien leur vie. A. se rendre moi-même en vain je les convie : Le cimeterre au poing ils ne m'ècoutent pas; Mais voyant à leurs pieds tomber tous leurs soldats. Et que seuls désormais en vain ils se défende/it, 1325

Us demandent le chef : je me nomme, ils se rendent. Je vous les envoyai tous deux en même temps, Et le combat cessa, faute de combattants. C'est de cette façon que, pour votre service...

��SCENE IV.

D. FERNAND, D. DIÈGUE, D. RODRIGUE, D. ARIAS, D. SANCIIE, D. ALONSE.

D. ALONSE.

Sire, Chimène vient vous demander justice. 1330

D. FF.RX.VND.

La fâcheuse nouvelle et l'imporlun devoir!

Va, je ne la veux pas obliger à le voir.

Pour tous remerciments il faut que je le chasse;

Mais avant que sortir, viens, que ton roi t'embrasse.

(D. Rodrigue rentre.)

1325. Voyant tomber leurs soldats... et que, changement de tournure fré- quent chez Corneille.

1328. Co vers est devenu proverbe, et M°" de Sévigné en fait souvent l'appli- cation dans ses lettres; voyez l'Introduction, p. 126. — En jugeant cet admirable récit épique, Sainte-Beuve montre combien ii est supérieur au récit de Théra- mène dans Phèdre : la rhétorique n'y paraît pas.

1330. C'est la seconde et dernière démarche de Chimène; il y en a trois chez Castro. Après un tel exploit, celle-ci a dû coîiter beaucoup à la Chimène française, qui admire Rodrigue autant qu'elle l'aime. Voilà par où cette inter- vention nouvelle est encore dramatique ; mais on est rassuré d'avance sur l'issue. « Dès ce moment, dit Voltaire, Rodrigue ne peut plus être puni, toutes les poursuites de Chimène paraissent surabondantes. Elle est donc si loin da manquer aux bienséances, comme on le lui a reproché, qu'au contraire elle va ïudeli de son devoir en demandant la mort d'un homme devenu nécessaire à l'Etat. » Mais elle s'est fait de son devoir une si haute idée qu'on lui pardonne et qu'on l'approuve d'en exagérer la rigueur.

1331. De 1 épopée on retombe dans la tragi-comédie; le contraste est piquant entre la mâle resolution de Rodrigue et les hésitations embarrassées du roi, à qui l'on rappelle son devoir alors qu'il voudrait l'oublier.

1334. Avant que sortir. Au vers 1288, Corneille avait dit avant que de combat- tre. Corneille emplois indifféremment les deux tournures, mais de préférence la première ; toutes deux, d'ailleurs, étaient jugées alors plus correctes qa'avaiU i» suivi d« l'infinitif.

�� �