Page:Corneille Théâtre Hémon tome1.djvu/466

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


i92 LE CID

D. FER X AND.

Chimène, sors d'erreur, ton amant n'est pas mort, El don Sanche vaincu t'a fait un faux rapport.

D. SANCHE.

Sire, un peu trop d'ardeur malgré moi l'a déçue : 174 :.

Je venais du combat lui raconter l'issue.

Ce généreux guerrier dont son cœur est charmé;

« Ne crains rien, m'a-t-il dit, quand il m'a désarmé :

Je laisserais plutôt, la victoire incertaine,

Que de répandre un sang hasardé pour Chimène ; 1750

Mais puisque mon devoir m'appelle auprès du Roi,

Va de notre combat l'entretenir pour moi,

De la part du vainqueur lui porter ton épée. »

Sire, j'y suis venu : cet objet l'a trompée;

Elle m'a cru vainqueur, me voyant de retour, 1755

Et soudain sa colère a trahi son amour

Avec tant de transport et tant d'impatience,

Que je n'ai pu gagner un moment d'audience.

Corneille faisait d'abord indifféremment amour du masculin on du féminin ; Racine et Mnlière de même. Vaugelas ne se prononçait pas, mais penchait pour le féminin ; Ménage préfère au contraire le masculin, et le masculin l'emporte dès lors. Bien qu'il ait corrige plusieurs vers ou amour était féminin, Corneille en a maintenu intacts beaucoup d'autres, tant dans ses premiers que dan» ses derniers ourrages *.

Mais excDBez l'ardeur d'une amour fraternelle. {Boract, IIB.) Hélaa ! que cette amour voas est indiffSrtTUe! {Mtnteur, 16M.)

Qaand vons ferez agir toute l'autorité

De l'amour conjugale et de la maternelle. {Agé$ilas, 921.)

1751. Afon devoir. Quel devoir? Où est Rodrigue? Il y a quelque guucherie dans la manière dont le coup de théâtre est préparé. Corneille suppose, en effet, d'abord, qu'un « devoir » resté inconnu appelle Rodrigue auprès du roi, pour rendre possible la scène de la méprise; puis, que Rodrigue, ou n'a pas rejoint encore le roi, ou l'a déjà quitté, pour rendre possible l'aveu pulilic que Chimène fait de son amour. Si, comme il était naturel, Rodrigue eût paru en même temps que le roi, cet aveu n eût point été fait. Pourquoi ce devoir malencontreux? Il était si simple, semble-t-il, de se souvenir ici des usages et des règles de !■■ chevalerie! Aucun prétexte n'était nécessaire; vaincu et désarmé, don Sanri » devait cet hommage à la « dame » de son vainqueur.

1753. Var. Offrir à ses genoax ta vie et ton épée. (1637-BG.)

1758. Je n'ai pu gagner, je n'ai pu obtenir, me ménager. Un momor faudienee, un moment d'attention. « Cette matière est digne de l'audience qr. nous donne Votre Majesté. • (Bossuet, Parole de Diiru.) Il se dit aujourd'hui a peu près exclusivement de la séance d'un tribunal, d'i'ie réception d'ambassadeur ou de toute réception en général. Mais Voltaire remployait encore dans soa sens propre :

gomdtin. Potier se lève, et demande avMenee. CHenrtade. VI.)

�� �