Page:Coubertin - Cinq siècles et demi d’activité coloniale (1365-1915).djvu/48

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
44
troisième empire colonial français


le Dr Crevaux ; il est massacré sur les rives du Pilcomayo.

1883


Traité de la Marsa établissent le protectorat français définitif sur la Tunisie. — Construction du chemin de fer de Bafoulabé qui doit relier le Sénégal au Niger. — Fondation de 26 postes au Congo ; explorations et traités avec les chefs indigènes (1883-1885). — À Madagascar, bombardement des côtes et prise de Majunga et de Tamatave. L’amiral Galiber reprend alors les négociations qui n’aboutissent pas, les Hovas escomptant le renversement du cabinet Ferry. — Ratifications par Ménélik de la cession de Sagallo ; installation définitive à Obock. — Au Tonkin, le commandant Rivière conquiert le delta mais, insuffisamment renforcé, il est attaqué par les Pavillons Noirs et tué avec 30 de ses compagnons. Une division navale du Tonkin est créée et confiée à l’amiral Courbet qui bombarde et prend les forts de Thuan An à l’embouchure de la rivière de Hué. L’Annam demande la paix ; le traité du 25 août 1883 établit le protectorat français sur l’Annam et le Tonkin et stipule la remise des douanes, l’occupation du Thuan An, etc… Mais la Chine envoie d’abord secrètement, puis ouvertement, des troupes au Tonkin et notifie, le 17 novembre, l’état de guerre en fait. Les Chinois sont défaits à Haï Dzuong. Prise de Sontay. — À Paris, création du Conseil supérieur des Colonies.

1884


Prise de Bac Ninh ; de Hong Hoa et de Tuyen Quan. Traité de Tien-Tsin (traité Fournier), du 11 mai ; mais à peine signé, survient la trahison chi-