Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
31

physiologiques et de dispositions psychologiques, combinaison dans l’établissement de laquelle la volonté a une grande part. L’homme apprendra à dépouiller ses soucis avec ses vêtements d’autant plus facilement qu’il se trouvera dans un cadre inhabituel, au seuil d’une occupation différente. Il quitte l’agitation de la rue ou celle de l’usine, la préoccupation de ses affaires ou de ses fonctions pour l’activité si dissemblable du geste sportif ; entre deux, un arrêt, la traversée d’un vestibule, sont nécessaires. Entre une fatigue et une autre, quelques instants de calme complet feront merveille. Essayez. Quand vous aurez goûté une fois le bien-être rénovateur de ce calme intermédiaire, quand vous aurez constaté la force et la souplesse qu’ils vous procurent, la chaise longue deviendra pour vous l’accessoire indispensable d’une séance de sport.