Page:Coubertin - Mémoires olympiques, 1931.djvu/91

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
93
mémoires olympiques

ceptions de tous côtés. À Saint-Paul, au début des Jeux, un service religieux avait eu lieu. L’évêque de Pennsylvanie y avait prononcé un sermon d’une haute portée philosophique.

Les Jeux comportèrent une annexe sous le nom de « Winter sports ». Ils eurent lieu en octobre et comprirent la boxe, le patinage sur glace artificielle, le football, le hockey… Ce n’était pas une heureuse solution, mais les préjugés régnant en Angleterre concernant les saisons sportives l’avaient rendue nécessaire. Quant à l’Olympiade nautique (yachting et aviron), elle avait été célébrée à l’île de Wight et à Henley. La semaine à Henley avait été assez dépourvue d’intérêt technique, mais avait constitué le plus ravissant spectacle qui se puisse imaginer. N’importe ; ces petites « mutilations » du programme général seraient à éviter pour l’avenir.