Page:Coubertin - Notes sur l education publique, 1901.djvu/230

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
216
notes sur l’éducation publique

les lentes convalescences — au cours de l’adolescence, un apprentissage plus ou moins complet des diverses formes d’exercices dont la civilisation moderne n’a pas seulement accru l’attrait, mais qu’elle a rendues utilitaires — au seuil de la virilité, une énergique période de préparation militaire — enfin, pour ceux chez qui se manifeste l’instinct sportif, une liberté aussi complète que possible, tempérée seulement par quelque surveillance médicale, la vulgarisation de l’hygiène et des exhortations à la modération : telles sont, à mon avis, les stipulations probables du traité de partage qui, en assignant à chacun sa part logique et légitime d’influence, mettra fin aux querelles intestines dont souffre l’éducation physique.