Page:Coubertin - Une campagne de vingt-et-un ans, 1909.djvu/158

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 147 —

arrêté les termes de concert. En même temps, j’avisais M. Mérillon du concours sur lequel il pouvait désormais compter de notre part et il s’empressait de s’en féliciter par un billet de remerciement. Mais ce n’étaient là que des préambules officieux. Ce fut une quinzaine de jours plus tard que s’échangea une correspondance officielle fixant la formule nouvelle par laquelle il était entendu que « les concours de l’Exposition tiendraient lieu de Jeux Olympiques pour 1900 et compteraient comme équivalant à la célébration de la iie Olympiade ». Par circulaire j’informai

Groupe d’athlètes étrangers ayant pris part aux concours de l’Exposition de 1900
groupe d’athlètes étrangers ayant pris part aux concours
de l’exposition de 1900

de cet arrangement tous les membres du Comité International, les priant d’aider de leur mieux au succès des concours et de reporter sur l’Exposition tout le zèle qu’ils étaient prêts à mettre au service du Comité La Rochefoucauld. Il n’y avait en ceci rien de contraire à la constitution du Comité International lequel a pour mission de provoquer la célébration régulière des Olympiades mais non pas de s’immiscer dans le détail de l’organisation où il est naturel