Page:Coubertin L utilisation pedagogique de l activite sportive 1928.djvu/4

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


gré certain recteur qui s’obstinait à voir dans le sport un divertissement, ils s’en servirent pour faire de la culture morale et un de leurs élèves, devenu chef à son tour, Louis Dedet, aujourd’hui directeur du Collège de Normandie n’a pas cessé de conduire ses élèves comme autrefois, ses équipiers de football. J’ose le dire parce que mon ami le Maréchal Lyautey m’en a donné le droit en le disant le premier, c’est cette génération-là qui a d’abord gagné la guerre en fournissant à notre nation non point une réserve de courage dont elle n’avait pas besoin, mais la résistance physio-psychologique qui lui avait fait défaut un demi-siècle plus tôt.

« Pourquoi et comment sous des actions diverses et non conjuguées, en France et en Angleterre, les éducateurs ont laissé échapper de leurs mains l’outil qui avait produit de si belles poussées de sève nationale, ce n’est pas le moment d’en faire le récit. Aussi bien, serais-je compris ?

Coubertin L utilisation pedagogique de l activite sportive 1928 (page 4 crop).jpg

M. le Baron Pierre de COUBERTIN
Fondateur et Président d’honneur des Jeux Olympiques
Créateur du Bureau International de pédagogie sportive

Les historiens qui commencent seulement à faire une place parmi leurs batailles et leurs chronologies aux questions économiques, sont-ils prêts à admettre l’influence des grands courants pédagogiques sur les événements qu’ils racontent ?… » Après quelques mots incidents sur le remaniement des programmes d’enseignement à quoi travaille, également sous sa direction, l’Union pédagogique universelle, M. de Coubertin s’attache à définir l’utilisation morale de l’athlétisme.