Page:Crépet - Charles Baudelaire 1906.djvu/397

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


me tracez de l’auteur, et la pensée de les reproduire l’un et l’autre aura le mérite de représenter Poe sous deux types bien différents.

» De même il est nécessaire dans ses œuvres de le connaître dans tous ses genres si opposés entre eux. En cela, Eléonoram’à révélé un genre nouveau, plein d’ineffable suavité, de paix et d’angélique douceur dans le dénoûment. Quel contraste avec l’Amontillado ! Ici les caresses d’un ange et là une vengeance odieusement sata nique. L’on s’étonne qu’un même homme ait créé de tels extrêmes, et surtout qu’il les ait traités avec une si parfaite intelligence.

» Aujourd’hui la mort prématurée d’Egard Poe serait pour moi une source d’éternels regrets si votre nom n’était pas aussi intimement lié au sien.

» Agréez, Monsieur, mes sincères remerciements avec mes respectueuses "salutations.

» Votre dévoué. » Alfred Guiciion. »

lettres de c0xstaxt1x guys (i)

I.

Dimanche, 3o décembre 1860, 28, boulevard des Italiens.

« Dear Sir,

» Dites-moi franchement !

» Ça vous dérangc-t-il que j’aille vous voir là où vous êtes maintenant ?

(1) Lettres communiquées par M. Albert Ancelle. —