Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/182

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


170 CHAPITRE V. — ESCHYLE

faitement renchaînement de ces groupes et leur impor- tance relative ^ Toutefois, il semble bien que les légen- des du cycle troyen aient forme la partie principale de l'œuvre dramatique d'Eschyle. Imbu des Chants cypriens, de V Iliade, do VÉthiopide^ de la petite ///arfe, dcsBetours et de YOdyssée, il en avait tiré une quinzaine de pièces, dont trois seulement sont venues jusqu'à nous^. Aux lé- gendes dionysiaques se rattachaient une dizaine de pièces' parmi lesquelles brillait surtout le groupe tétralogique de la Lycurgie, Thèbes et Argos n'avaient guère moins d'importance dans son œuvre : les Sept contre Thèbes et les Suppliantes nous restent comme une petite por- tion d'un magniQqueédiQce, aujourd'hui en ruines *. Du groupe inspiré par les légendes des Argonautes, rien ne subsiste que les noms et les fragments de cinq tragédies ou drames satyriques environ^Ala Théogonie, Eschyle avait emprunté probablement trois tragédies et un drame satyriquc, dont la légende de Prométhée était le sujet commune Ce sont là les quelques groupes certains et con- sidérables. Si la critique conjecturale peut en créer encore plusieurs autres, les résultats qu'elle obtient restent toujours fort mal assurés. Une seule tragédie historique,

1. Le classement des tragédies d'Eschyle a été une des tentatives principales de Welcker {Die JEschyleische Trilogie et les articles réu- nis dans les Kleine Schriffen) et de G. Hermann (nombreuses disser- tations réunies dans les Opuscules). On doit beaucoup dans cet ordre d'études à ces deux savants, à côté desquels il faudrait eu citer en- core un grand nombre d'autres.

2. Iphigénie, Télephe^ Palamède, les Mysiens, les Mrjrmidons, les Né^ réides, les Phrygiens^ Memnon, la Pesée des âmes, le Jugement des armes, les Femmes thraces, Philoctète, Agamemnon, les Choéphores, les Eumé- nideSy Pénélope, et peut-être quelques autres.

3. Sémélé, Penlheus, les Xantries, les Bacchantes, les Edones, les Bassarides, les Jeunes gens, Lycurgue, les Nourrices de Dionysos.

4. Laios, Œdipe y les Sept, le Sphinx,

5. AthamaSj Ilypsipyle, Argo^ les Cabires, Phinée,

6. Prométhée enchaîné, Prométhée délivré^ Prométhée porteur de feu (irupçôpoç), et le drame satyrique Prométhée (IIpoji. icvpxaeuç), qui fut joué avec la trilogie dramatique dont les Perses faisaient partie.

�� �