Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/306

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


tradiction secrète d’un cœur qui veut et ne veut pas. Dans le premier Hippolyte, Euripide l’avait faite plus audacieuse; en se corrigeant lui-même, il a laissé de côté un effet dramatique, que Sénèque et Racine lui ont repris.

Les Troyennes (TpcpxSs;), 413, sont moins une tragédie proprement dite qu’une série de scènes pathétiques, où Euripide a rassemblé, autour du personnage d’Hécubc, quelques-uns des épisodes les plus émouvants du lendemain delà prise de Troie : le partage des captives, la mort de Polyxène, celle d’Astyanax. La douleur, la ten- dresse, l’effroi, le désespoir, la haine y sont exprimés avec une force remarquable. A côté d’Hécube, Androma- que et Cassandre y font sur le spectateur une impression profonde, Tune par ses angoisses maternelles, l’autre par son délire ^

Hélène{’^'\iri^j 412, repose sur une donnée singulière. Euripide, reprenant à son compte la légende de la Palinodie de Stésichore, suppose qu’Hélène a été transportée par Hermès en Égypte chez le roi Prêtée, tandis que Pâris trompé n’emmenait à Troie que son fantôme. A Prêtée vient de succéder son fils Théoclymène, qui veut épouser Hélène. Celle-ci se réfugie au pied d’un autel. C’est là que la retrouve Ménélas, poussé par les vents vers l’Egypte après la prise de Troie. Ils se reconnaissent, ils préparent leur fuite et ils l’accomplissent en trompant le roi avec l’aide de sa sœur ïhéonoo et grâce à l’intervention divine des Dioscures ^. Malgré d’admirables scènes, tout cela est passablement extraordinaire; la tragédie ainsi comprise tend à se transformer en roman dramatique.

1. Protagoniste» Hécube; deutéimgoniste, Athéna, Cassandre, Andromaque, Hélène ; tritagoniste, Poséidon, ïhaltybios, Ménélas.

2. Protagoniste, Hélène, Dioscure ; deutéragoniste, Teucros, Ménélas, deuxième messager ; tritagoniste, vieille femme, premier messager, Théonoé, Théoclymène.