Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/358

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


346 CHAPITRE VII. — EURIPIDE

torité, à la concision doctrinaire et parfois énigmatique; elles sont et elles veulent être impersonnelles. Celles d'Euripide lui viennent du cœur; ce sont ses propres im- pressions, généralisées et condensées. Et voilà justement en quoi sa langue le sert à merveille. Non seulement il sait dire avec brièveté et finesse ces vérités générales qui ne valent que par une élégante précision, mais en les exprimant il leur communique un accent à lui qui en double le prix. Elles sont tristes ou douces, amères ou gracieuses, suivant qu'elles sont nées sous un rayon ou dans une ombre. On les retient comme des pensées d'ami, parce qu'elles ont toutes le reflet d'une émotion hu- maine.

De ces mérites divers aux qualités dialectiques il n'y a qu'un pas. On comprend que cette façon de parler sim- ple, claire, agile, toujours courante et animée, convient comme nulle autre à la controverse. Nous avons vu com- bien Euripide aime à faire plaider ses personnages. Ils plaident si bien que des maîtres dans l'art de la discus- sion les ont recommandés comme des modèles *. Leur défaut, tout le monde le sent, c'est d'oublier parfois qu'ils sont des personnages de tragédie. Si nous pouvions l'oublier avec eux, nous jouirions sans réserve de leur esprit, car ils en ont tous et du plus varié. Dans les argu- mentations faites de sang froid, la langue qu'il leur prête est à la fois ingénieuse et alerte; elle donne un tour pi- quant aux formules oratoires ^, elle relève les pensées

!. Quintil. X, 1. 68 : Et dicendo ac respondendo cuiUbet eorum, qui fuerunt in foro disert!, comparandus. 2. Médée, 521. Jason dit à Médée qui l'accuse :

Ast \l\ 0); *^otxe, (jly) xaxbv çOvat XÉYeiv, 'AXX' wçTe vab; xeSvbv o'iaxo<7Tp6(pov AxpoKTt Xatçoyç xpaouéSoiç uit£x6pa(i.6Ïv TYiv o"Y|v (TTOjiapYov, (j) y^Svai, YXa)o"(TaXYÎav.

Cela est fort spirituel et d'une impertinence bien élégante.

�� �