Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/363

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


SA LANGUE 351

suggérer. Quelques-unes des sentences qu'il aime, sub- tiles et bien frappées, se mêlent aussi à cette sorte de méditation chantante et vagabonde. De toute manière, on sent, dans ce langage lyrique, à tout instant et dans mille détails, le fln écrivain. C'est son mérite et c'est aussi son défaut.

�� �