Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/415

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LES HÉROS 403

CCS. Ces noms seuls donnent l'idée de tout un groupe de personnages fabuleux, qui, n'ayant rien de monstrueux ni de sauvage, devaient amuser le public par un tour d'esprit ou par des travers assez voisins de ceux qui dé- frayèrent plus lard la comédie moyenne et nouvelle.

C'est par les héros proprement dits que le drame saty- rique tenait à la tragédie. On retrouvait en effet dans les pièces de ce genre un certain nombre de ceux que l'épo- pée avait illustrés et que l'art tragique contemporain ne cessait de mettre en scène. Au début même, lorsque le drame satyrique n'était qu'un acte d'un caractère parti- culier dans une ample tétralogie, il arrivait le plus sou- vent que le héros de ce drame avait déjà figuré dans une des tragédies du même groupe. En passant d'une pièce à l'autre, il ne perdait pas sa dignité. Dans le Sphiyix d'Eschyle, le principal rôle appartenait nécessairement à Œdipe, qui avait déjà paru comme protagoniste dans la seconde pièce de la même tétralogie. Le sujet du drame exigeait qu'il s'y montrât avec ses qualités éminentes de courage, de confiance en soi, de présence d'esprit. La même tradition se retrouve chez Sophocle, chez Euripide et certainement aussi chez leurs contemporains. Dans le Cyclope, Ulysse est admirable de sang froid et d'a- dresse; il court d'ailleurs de vrais dangers, et, à ce point de vue, son rôle serait tragique, si le dénouement ne de- vait être heureux et si le public n'en était d'avance as- suré.

Toutefois celte dignité des héros dans le drame saty- rique n'était pas sans subir, elle aussi, l'influence du genre. Quand on fréquente une aussi mauvaise et bouf- fonne société que celle des satyres, on finit toujours par en prendre quelque chose. Ulysse, dans le Cyclope, tout héroïque qu'il est, ne laisse pas que de compromettre un peu sa gravité, quand il joue auprès de Polyphème le rôle d'échanson provocateur et enseigne au monstre à

�� �