Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t3.djvu/526

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAPITRE XII

��ARISTOPHANE ET SES CONTEMPORAINS

��BIBLIOQRAPniB

Manuscrits. — Les manuscrits d'Aristophane qui subsistent aujourd'hui ne semblent pas avoir été encore classés d*une manière tout à fait sûre. On trouvera Ténumération des prin- cipaux dans le tome III (!'• partie), p. xiii, de V Aristophane de Dindorf.

Les deux meilleurs sont : — 1® le ms. de Ravenne, Ravennas (R. de Dindorf), du xi° siècle. Il contient les onze comédies qui ont été conservées, dans Pordre suivant: Ploutos^ Nuées^ Grenouilles, Oiseaux, Chevaliers, Paix, Guêpes^ Lysistrate^ AcharnienSj Fêtes de Déméter, Assemblée des femmes, — 2» le m s. 474 de la bibliothèque Saint-Marc (Venetus 474, V de Dindorf) ; il res- semble de près au Ravennas, mais il ne contient que sept piè- ces : Ploutos, Nuées, Grenouilles, Chevaliers, Oiseaux, Peux, Guêpes,

Les trois pièces qui figurent les premières dans ces deux mss. (Ploutos, Nuées, Grenouilles) sont celles qu'on lisait ordinai- rement dans les écoles de Byzance. Elles se trouvent par suite dans presque tous les mss., quelquefois seules.

Il va sans dire que pour les poètes comiques contemporains d'Aristophane, nous n'avons aucun manuscrit. Les fragments qui nous en restent ont été recueillis dans les divers auteurs anciens qui les ont cités.

ScoLiES — Les scolies d'Aristophane proviennent des com- mentaires des savants alexandrins et des grammairiens de l'Empire et du Bas* Empire. Les principales sont celles dn Ravennas. Médiocrement abondantes, elles sont précieuses par leur précision; c'est un abrégé des notes dues aux savants

�� �