Page:Démia - Trésor clérical, 1682.pdf/389

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


deux fois la semaine, suivant l’ordre prescrit dans le Catéchisme des différentes classes du Diocese de Lyon. Il doit le leur faire d’une maniere qui leur insinuë un grand amour de Dieu, & une grande charité envers le prochain : & de faire à autruy ce qu’ils voudraient qu’il leur fût fait. C’est une maxime que le Maître doit beaucoup inculquer : aussi bien que cette vérité, que les Bons iront en Paradis, & les Méchans en Enfer ; expliquant ce que c’est, que l’un & l’autre de ces lieux, & ce qui y conduit ; imprimant toûjours une grande horreur du péché, & surtout du larcin, yvrognerie, impureté, desobeïssance, &c.

6. Le Maître doit prendre garde que ses Escôliers étudient, qu’ils soient modestes, qu’ils ne demeurent oisifs, qu’ils gardent le silence dans l’Escôle, qu’ils ne se baignent en lieux exposés à la vuë, & lors qu’il sera contraint de les châtier, qu’ils ne paroissent découverts en sorte que la pudeur en puisse être blessée.

7. Quand les enfans quittent l’Escôle, il leur doit recommander qu’ils prennent congé de luy, & s’il se peut de Monsieur le Curé : afin de leur donner des avis par rapport à leur naturel, & à la profession qu ils vont embrasser ; les exhortant à fuïr le Vin, l’impureté, le jeu, & les mauvaises compagnies ; à faire un peu de lecture spirituelle où d’oraison du moins certains jours de la semaine, frequenter les Sacremens, choisir un bon Directeur, être dévot à la S.Vierge, &c.

Envers son Curé, Quels sont les Devoirs du Maître d’Escôle ?