Page:D - La Comtesse de Lesbos, 1889.djvu/140

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE XI.
----


Cécile.


Le lendemain, la comtesse prodigua ses tendresses pendant toute la soirée sans trop payer de sa personne, mais comblant ses chères amies ; elle m’avait recommandé de me ménager, sans me donner aucune explication. Quand le trio eut pris congé, elle me mit tout de suite au courant. « J’ai déniché, me dit la comtesse, une perle précieuse, un oiseau rare, dont je veux vous offrir les prémices. Je désire que nous lui consacrions la nuit. La mignonne, toute jeune, seize ans d’hier, novice et fort jolie, est bien la plus appé-