Page:D - La Comtesse de Lesbos, 1889.djvu/44

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


la comtesse, qui l’a accompagnée au cabinet de toilette revient, elle veut avoir son tour sur-le-champ. Lola l’a sans doute renseignée, et elle veut expérimenter la chose. Elle se dévêt, ainsi que Mina, et quand elles sont toutes nues, on descend le trapèze. Nous sommes en face d’une glace en pied, qui reflète le groupe. Mina, agenouillée devant la motte, va fouiller la grotte de Cythère, Lison, à gauche, va caresser la gorge, Lola, à droite, va faire la colombe sur les lèvres sensuelles, pendant que je manœuvrerai dans la voie détournée. J’ai bien en face dans la glace toute la scène sous les yeux. Pour percer plus facilement l’étroit récipient, j’humecte longuement l’entrée du pertuis, lardant l’intérieur, y glissant mon doigt pour préparer la voie. Lola, qui vient m’aider, me mouille le gland et la verge de sa langue humide et chaude ; je fais pencher la belle, que Lison soutient par devant, et, aidé par Lola qui élargit l’huis du bout des doigts, je fais glisser sans trop de peine la tête du priape, puis, peu à peu, la moitié de l’engin, m’arrêtant de crainte de déchirer les chairs. « Jusqu’au fond, » crie la comtesse. En-