Page:D - La Comtesse de Lesbos, 1889.djvu/56

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


endormis hier, de manière qu’elle ne puisse pas vous voir. »

Je remerciai l’aimable enchanteresse, et je pris congé, me promettant d’être en avance au rendez-vous.


Séparateur