Page:D - La Comtesse de Lesbos, 1889.djvu/57

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE VI.
----


Entrée en scène d’une ingénue, qui ne l’est plus.


Neuf heures, j’étais au rendez-vous. La dame devait venir à dix. La comtesse tenait à la main un godmiché, on aurait dit une verge d’homme bandée ; le gland, la forme, les vertèbres, la peau veinée, tout, jusqu’aux pendeloques, semblait naturel. Une courroie, large de trois doigts, permettait de s’en ceindre les reins et de la porter, comme l’homme son engin en érection. L’instrument était creux, de façon à recevoir du lait chaud, pour entretenir la chaleur à l’extérieur, et qu’un ressort, poussé au moment