Page:D - La Comtesse de Lesbos, 1889.djvu/93

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


et elle arrive avec nous au terme de l’heureux voyage. Je les soutiens un moment chancelantes, mais je dois les suivre enfin dans leur chute, et je m’étale sur elles.

Lola nous avait à peine quittés, que la comtesse, insatiable, m’offrait son minet à baiser ; et nous recommençâmes diverses pratiques, avant de nous endormir dans les bras l’un de l’autre.


Séparateur