Page:Dallet - Histoire de l'Église de Corée, volume 1.djvu/118

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


la même raison, pour les deux verbes substantifs ; aussi tous ces verbes n’ont-ils pas d’autre présent de l’indicatif que l’infinitif lui-même. — Mais ce présent habituel, trop vague, est insuffisant pour les verbes actifs, où il est nécessaire de spécifier plus clairement que l’action a lieu au moment même où l’on parle. Le signe du présent se forme alors de la manière suivante. Dans les verbes en ta : si le radical se termine par une consonne autre que l, on ajoute năn ; s’il se termine par une voyelle, on ajoute seulement n ; s’il se termine par la consonne l, on supprime cette lettre et l’on ajoute n à la voyelle qui reste. Ex. : kkak-ta, tailler, radical avec le signe du présent : kkak-năn ; hă-ta, faire, radical et signe du présent : hăn ; phoul-ta, vendre : phoun. Dans les verbes en tha : si le radical est terminé par une voyelle, on ajoute năn, et comme il n’y a pas de n aspirée dans l’alphabet coréen, on y supplée en intercalant entre le radical et cette particule la lettre t ; si le radical se termine en l, on ajoute năn, ce qui, suivant les règles de prononciation coréenne, donne l-lăn. Ex. : nŏ-tha, placer, radical et signe du présent : nŏ-t-năn ; il-tha, perdre : il-năn (pron. il-lăn).

Le troisième élément d’une forme verbale est la terminaison qui, avons-nous dit, sert à distinguer les temps principaux des imparfaits. Les Coréens comptent quatre temps principaux, le présent, le parfait, le futur et le futur passé. Ce dernier se forme en surajoutant le signe du futur au signe du passé. Les temps secondaires, que l’on peut regarder comme les imparfaits des précédents, sont : l’imparfait, le plus-que-parfait, le conditionnel, et le conditionnel passé. Dans le verbe ordinaire (voix affirmative), la terminaison des temps principaux est ta, celle des temps secondaires est tŏni. Entre les participes verbaux et ces terminaisons on insère un t euphonique.

Le tableau suivant résume toutes les règles que nous venons de donner et en montre l’application.

INFINITIF.
hă-ta, faire. it-ta, être.
PARTICIPE VERBAL PASSÉ.
hă-iŏ, ayant fait. il-siŏ, ayant été.
PARTICIPE VERBAL FUTUR.
hă-ké, devant faire. il-ké, devant être.
PRÉSENT.
hă-n-la, je fais, tu fais, etc. it-la, je suis, tu es, etc.
IMPARFAIT.
hă-tŏni, je faisais, tu… il… il-tŏni, j’étais, tu… il…