Page:Daudet - Port-Tarascon, 1890.djvu/69

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


commencée, Tartarin publiait un journal, la Gazette de Port-Tarascon, que Pascalon rédigeait à lui seul de la première à la dernière ligne, d’après les indications, et sous la direction suprême du gouverneur.

Cette combinaison nuisait bien un peu aux intérêts de la pharmacie ; les articles à écrire, les épreuves à corriger, les courses à l’imprimerie, ne laissaient guère de temps aux travaux d’officine : mais Port-Tarascon, avant tout !

La Gazette donnait chaque jour au public de la métropole les nouvelles de la colonie. Elle contenait des articles sur ses ressources, ses beautés, son magnifique avenir ; on y trouvait aussi des faits divers, des variétés, des récits pour tous les goûts.

Récits de voyages à la découverte des îles, conquêtes, combats contre les sauvages, pour les esprits aventureux. Aux gentilshommes campagnards, des histoires de chasse à travers les forêts, d’étonnantes parties de pêche sur des rivières extraordinairement poissonneuses, avec description des méthodes et des engins de pêche des naturels du pays.

Les gens plus, paisibles, boutiquiers,