Page:Daveluy - L'esclave des Agniers, 1933.djvu/121

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Lorsque, revenant bien chargé de butin, content, empressé de retrouver le camp où un repos mérité m’attendait, je… je n’y vis que vous deux occupés à préparer le repas.


page=1

— Nous comprenons mal tout cela, nous-mêmes, reprit à son tour le Huron. Nos compagnons nous ont quittés sur le haut du jour, à la poursuite d’un jeune chevreuil. Ils se sont enfoncés, chose curieuse du côté opposé à ce campement.