Page:Daviault - La Grande aventure de Le Moyne d'Iberville, 1934.djvu/208

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
209
À LA LOUISIANE


IV


Ainsi finit la grande aventure que fut la vie de Pierre Le Moyne d’Iberville, Canadien, chevalier et corsaire du roi. Il allait dépasser en gloire et en valeur les Jean Bart, les plus grands marins. La nature, seule assez puissante pour le vaincre, le terrassait à la veille des grands triomphes.

Le 5 septembre suivant, on transportait ses restes à la cathédrale de la Havane, où devaient reposer plus tard ceux de Christophe Colomb, ramenés de Séville.

Et l’on consigna aux registres : « Se enterro en esta Sta Iglesia Parroquial Mayor de In. Xptoval el General Don Pedro Bervila, natural del Reyno de Francia ».

Vanité de la gloire ! Pierre d’Iberville devenait don Pedro Bervila.