Page:De Banville - Odes Funambulesques.djvu/171

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Ils jouaient de l’accordéon
Pour mieux accompagner ces mètres...
Allez, allez, ô gens de lettres,
Manger du flan dans l’Odéon !

La lune était à la fin nue,
Et ses rayons, doux aux rimeurs,
Parmi le gaz des allumeurs
Découpaient en blanc sur la nue
Les chapiteaux du Panthéon,
Pareils à de grands baromètres...
Allez, allez, ô gens de lettres,
Manger du flan dans l’Odéon !

Mais contre Asphodèle rageuses,
Des bas-bleus, confits par Gannal,
Dans le salon bleu du journal
Dansaient des polkas orageuses.
Les élèves de l’Orphéon
Leur chantaient Les Bœufs aux fenêtres...
Allez, allez, ô gens de lettres,
Manger du flan dans l’Odéon !