Page:De Banville - Odes Funambulesques.djvu/254

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Sans son habile micmac,
Sainte-Beuve tergiverse.
Je veux me vêtir d’un sac.

Il a pris son havresac,
Et j’ai pris la fièvre tierce.
J’ai perdu mon Limayrac.

A fumer, sans nul tabac !
Depuis ce jour je m’exerce.
Je veux me vêtir d’un sac.

Pleurons, et vous de cognac
Mettez une pièce en perce !
J’ai perdu mon Limayrac,
Je veux me vêtir d’un sac !


Octobre 1845.