Page:De Coster - La Légende d’Ulenspiegel, 1869.djvu/281

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de la maiſon d’Ohain ; trois cents piétons sont partis par petites troupes & entrent dans la forêt de Soignes.

Tantôt, quand d’Albe fera ses dévotions, nous lui courrons sus, & l’ayant pris, le mettrons dans une belle cage de fer & l’enverrons au prince.

Mais Lamme, friſſant d’angoiſſe : — Grand danger, mon fils, dit-il à Ulenſpiegel. Grand danger ! Je te suivrais en cette entrepriſe si mes jambes n’étaient si faibles, si ma bedaine n’était si gonflée à cauſe de l’aigre bière qu’ils boivent en cette ville de Bruxelles.

Ces propos se tenaient en un trou du bois creuſé dans la terre, au milieu du fourré. Soudain, regardant à travers les feuilles comme l’œil d’un terrier, ils virent les habits jaunes & rouges, des soudards du duc, dont les armes brillaient au soleil, & qui allaient à pied dans le bois.

— Nous sommes trahis, dit Ulenſpiegel.

Quand il ne vit plus les soudards, il courut le grand trotton juſques à Ohain. Les soudards le laiſſèrent paſſer sans être remarqué, à cauſe de son coſtume de bûcheron & de la charge de bois qu’il portait sur le dos. Là, il trouva les cavaliers attendant ; il sema la nouvelle, tous se diſperſèrent & s’échappèrent sauf le sire de Beauſart d’Armentières qui fut pris. Quant aux piétons qui venaient de Bruxelles, on n’en put trouver un seul.

Le sire de Beauſart paya cruellement pour les autres.

Et ce fut un lâche traître du régiment du sieur de Likes qui les trahit tous.

Ulenſpiegel alla, le cœur battant d’angoiſſe, voir au Marché aux Bêtes, à Bruxelles, son cruel supplice.

Et le pauvre d’Armentières, mis sur la roue, reçut trente-sept coups de barre de fer sur les jambes, sur les bras, les pieds & les mains, qui furent mis en pièces tour à tour, car les bourreaux le voulaient voir souffrir cruellement.

Et il reçut sur la poitrine le trente-septième, dont il mourut.


IV


Par un jour de juin, clair & doux, fut dreſſé à Bruxelles, sur le marché devant la Maiſon de Ville, un échafaud couvert de drap noir & y attenant deux poteaux élevés, garnis de pointes de fer. Sur l’échafaud, étaient deux