Page:De Coster - La Légende d’Ulenspiegel, 1869.djvu/447

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


broderies, paſſements, bandes, profilures d’or, d’argent & de soie. Et leurs opperſt-kleederen étaient pareillement à ceux du bailli bordés de fourrure. Ils chevauchaient gaiement, secouant au vent les longues plumes d’autruche garniſſant leurs toques boutonnées paſſementées d’or.

Et ils semblaient être tous de bons amis & compagnons du grand bailli, & notamment un seigneur d’aigre trogne vêtu de velours vert paſſementé d’or, & dont le manteau était de velours noir ainſi que la toque ornée de longues plumes. Et il avait le nez en forme de bec de vautour, la bouche mince, le poil roux, la face blême, le port fier.

Tandis que la troupe de ces seigneurs paſſait devant le logis de Katheline, celle-ci tout soudain sauta à la bride du cheval du seigneur blême, & de joie affolée, s’écria :

— Hans ! mon aimé, je le savais, tu reviens. Tu es beau ainſi tout en velours & tout en or comme un soleil sur la neige ! M’apportes-tu les sept cents carolus ? T’entendrai-je encore crier comme l’orfraie ?

Le haut-bailli fit arrêter la troupe des gentilſhommes, & le seigneur blême dit :

— Que me veut cette gueuſe ?

Mais Katheline, tenant toujours le cheval à la bride :

— Ne t’en revas point, diſait-elle, j’ai tant pleuré pour toi. Douces nuits, mon aimé, baiſers de neige & corps de glace. L’enfant eſt ici !

Et elle lui montra Nele qui le regardait fâchée, car il avait levé son fouet sur Katheline ; mais Katheline pleurant :

— Ah ! diſait-elle, n’as-tu point souvenance ? Prends en pitié ta servante. Amène-là où tu veux avec toi. Ôte le feu, Hans, pitié !

— Va-t’en ! dit-il.

Et il pouſſa son cheval si fort en avant que Katheline, lâchant la bride, tomba ; & le cheval marcha sur elle & lui fit au front une sanglante bleſſure.

Le bailli dit alors au seigneur blême :

— Meſſire, connaiſſez-vous cette femme ?

— Je ne la connais point, dit-il, c’eſt quelque folle sans doute.

Mais Nele, ayant relevé Katheline :

— Si cette femme eſt folle, je ne le suis point, Monſeigneur, & demande à mourir ici de cette neige que je mange, — & elle prit de la neige avec les doigts, — si cet homme n’a pas connu ma mère, s’il ne lui emprunta point tout son argent, s’il ne tua point le chien de Claes afin de prendre contre le