Page:De la Mennais - De la religion, 1826.djvu/245

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


peut appeler à elle et recourir à son jugement dans les causes qui dépendent du for ecclésiastique.

Toutes les Eglises lui sont soumises, et tous les évêques lui doivent respect et obéissance ; car la plénitude de la puissance lui appartient de telle sorte, qu’elle admet à une partie de sa sollicitude les autres Eglises, dont plusieurs, et surtout les patriarcales, ont été honorées de divers priviléges par l’Eglise romaine, sans néanmoins que sa prérogative puisse être violée, soit dans les conciles généraux, soit dans les autres. " que, par l’institution de Jésus-Christ, le pontife romain possède une pleine puissance de gouvernement,