Page:De la Mennais - De la religion, 1826.djvu/347

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


d’un enseignement plus étendu, tel que celui des universités. nemo dat quod non habet. La jurisdiction épiscopale, circonscrite dans un territoire déterminé, ne sauroit, en aucune façon, être la source du pouvoir général d’enseigner.

Rien, à cet égard, ne peut suppléer l’autorité pontificale. Si donc elle n’intervient pas dans la fondation de la Sorbonne nouvelle, on ne réussira jamais à former qu’une école schismatique, où des professeurs institués par la puissance séculière, enseigneront la doctrine qu’elle leur prescrira.

Alors, oubliant même jusqu’au langage catholique, on pourra se féliciter d’avoir un centre des lumières, qui entretienne dans notre Eglise l’unité de doctrines, de vues, et de règles de conduite. L’Eglise universelle ne connoît, il est vrai, qu’un centre, le centre de la foi et du gouvernement ; mais notre Eglise, plus avancée, possédera, dans le siècle des lumières, un centre des lumières, et c’est à ce centre et à ces lumières qu’elle devra l’unité de doctrines, qui, depuis